05-04-04

cofiance...

Comme j'ai gardé une âme d'enfant, et que cet après-midi passé en grande partie devant la retransmission des discours à l'assemblée nationale a été fort soporifique, je ne puis éviter cette image souvenir du serpent Kaa face à Moogly...et chantant "aie confiance, je suis là..." en le fixant droit dans les yeux jusqu'à ce qu'il soit hypnotisé !

J'ai lutté, lutté, pour essayer de trouver le mot, le geste, le souffle du "nouveau gouvernement", du "nouveau premier ministre", installé dans sa schizophrénie imposée par Chirac, qui nous a fait un discours qui devait à la fois dire: " j'ai eu tort, mais j'ai quand même raison", et qui doit nous persuader qu'on va tout changer sans modifier ni le cap, ni les méthodes, ni les moyens...En effet, la politique, c'est un métier...

Je n'ai pas entendu, (mais je ne suis pas douée), les moindres prémices d'un adoucissement de la politique envers les plus faibles, même  si l'on nous dit que l'on va s'occuper d'eux...je crois même que le sort de plus d'un compatriote en difficulté va s'aggraver, que le chômage ne va pas reculer, que les règles du travail vont se durcir, que les chômeurs vont être de plus en plus soupçonnés, bref, je ne crois guère à la réconciliation avec le Raffarin n°2 , pas plus qu'à l'accueil chaleureux du Raffarin n°3, de la part des Français...

Mais, cela signifie-t-il que les femmes et hommes politiques de gauche seraient très à l'aise en ce moment pour conduire les affaires de la France ?? Je ne le crois pas...ou alors, il faudrait ignorer que des critères extérieurs à notre pays régissent en partie les décisions nationales.

Certes, les priorités seraient différentes...mais, avouons que la gauche, elle aussi, comme la droite avec l'UDF, a laissé passer des chances en n'écoutant pas certaines voix s'élever ! Des voix qui, si elles n'étaient peut-être pas à suivre au mot à mot, auraient eu le mérite de faire gagner beaucoup de temps...Je pense au livre blanc de Mr Rocard et je comprends pourquoi Delors disait: "La France n'est pas prête!"

Nous devons trouver cette voie sociale démocrate qui fédérera l'Europe, c'est un enjeu et un défi pour nos enfants...nous devons leur donner de quoi construire un modèle riche,  pour inspirer un autre mondialisme...

Nous devons repenser la gauche, aussi...et nous allons bien le voir dans les semaines et les mois à venir...les corporatismes vont ressurgir et se faire entendre ! Qui, à gauche, va oser affronter ce problème ...

 

Posté par vivianev à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur cofiance...

Nouveau commentaire