17-05-04

"marions-les, marions-les, je crois qu'ils se ressemblent.."

le mariage relève-t-il de la seule sphère privée?

pour ceux qui auraient oublié que l'état et l'église sont séparés depuis un bon moment, rappelons donc que le mariage est un acte civil d'abord, qui peut ensuite s'accompagner de rituels religieux...alors, il me semble que cet acte relève de la sphère publique avant tout. Cela suppose, comme pour d'autres actes civils, des engagements devant la collectivité, celui du baptême civil en particulier, qui ne doit pas être oublié! il existe !!!

L'homosexualité est-elle une tare, une maladie, un handicap grave, susceptible de rendre "incapables" ceux qui  en "seraient atteints" de pouvoir prétendre à un tel engagement ?  Non, à mes yeux !

Tous les individus sont-ils égaux en droits ? oui !

Si l'état, les communautés religieuses, la société civile définissent que seuls un homme + une femme peuvent prétendre à ce type d'engagement qu'est le mariage, alors on peut supposer qu'ils sont influencés par une vision religieuse ou traditionnelle qui veut que ce couple soit l'origine de la procréation naturelle, biologique et que seule cette cellule de base puisse porter le nom de "famille".

Dans le cas contraire, les esprits admettent donc un certain nombre de possibilités : que la famille puisse être mono-parentale, ou issue d'un couple qui aura procréé artificiellement, que le contrat de mariage n'implique pas la procréation, que la procréation n'implique pas de mariage, que l'adoption vaut pour la création d'une "famille", mais alors, comment rester logique ?

Ce sont les peurs qui taraudent les esprits chagrins ?

On se cache, comme souvent, derrière la sacro-sainte protection des enfants, (argument de choc mis à toutes les sauces.)..et à l'équilibre donné par l'image d'un père homme et d'une mère femme, présents pour les éduquer ensemble...

Combien d'enfants ont été élevés seulement par des femmes pendant les guerres ? alors, pour le bien des enfants, de grace, ne faisons plus de guerre !

Combien d'enfants sont maltraités par père et/ou  mère dans une famille régulière et bien sous tout (?) rapport ?

combien d'enfants de veufs, de veuves, de parents divorcés manquent d'un père ou d'une mère au quotidien...sont-ils tous en perdition?

ce serait croire que l'enfant n'est pas une personne à part entière et qu'il n'a pas de vie sociale, qu'ilvit reclu dans son foyer...

Et puis si l'on se soucie tant d'équilibre, que n'a-t-on rendu obligatoire la parité dans l'encadrement des enfants à la maternelle, dans les crèches...!!!

Comme quoi, il est bien difficile d'assumer toutes nos contradictions, individuelles et collectives...et pendant que nous occupons nos esprits avec ces problèmes de sociétés nanties, nous ne nous préoccupons pas de l'équilibre des enfants d'Afrique qui meurent chaque minute...

Dans quel ordre devons-nous prendre les problèmes du monde ???

 

 

 

 

Posté par vivianev à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur "marions-les, marions-les, je crois qu'ils se ressemblent.."

Nouveau commentaire