27-01-05

positive attitude !!! suite à la lettre du 25/01

Si le Français "moyen", à qui Monsieur Raffarin fait quelque remontrance sur son pessimisme, se met à chercher des raisons de changer d'état d'esprit, il va les chercher ailleurs que dans les discours du premier ministre...( à qui l'on peut prêter quelques intentions "malhonnêtes" intellectuellement, son but inavoué étant l'intox.) Pour ma part, je suis allée chercher du côté d'un philosophe et anthropo-sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS,. Edgar Morin Evidemment, on a les références que l'on peut ! On fait des... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25-01-05

lettre ouverte à monsieur Raffarin

 Ceci est la copie de la lettre ouverte à Monsieur Raffarin, Premier Ministre , que j'ai expédiée via son site, ce jour même, étant entendu qu'une lettre ouverte doit d'abord être envoyée à son destinataire nommé ! La lira-t-il, sans doute non, mais je me serai défoulée , tant parfois ce gouvernement me donne envie de mordre  ...je me demande quelle positive attitude aurait dû avoir la personne qui est morte de froid à Bordeaux...dont le maire est un homme très bien, dit-on !!! les liens hypertextes sont... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 21:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24-01-05

un mur de cris et de silences

76000 déportés juifs, 85 000 déportés dits "politiques" ou résistants, en France . Le mur symbolisant la mémoire de la déportation sera inauguré demain à Paris, et bientôt les badauds pourront aller y jeter un simple coup d'oeil, ou s'y recueillir, ou encore y chercher un nom...parmi la multitude de  ceux qui y sont gravés, en mémoire des déportés qui ne sont pas revenus des camps de concentration. Au risque de déplaire au CRIF (qui a le feu vert du gouvernement pour contrôler les sites internet et y signaler ceux qui... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 17:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
23-01-05

la mer, toujours recommencée...

Vois-tu la Mer, tout ce qu'on a entrepris sur ton dos, depuis que les "artistes" t'ont fait CONCEPT, me donne la nausée car il y traîne toujours quelque malversation poético-commerciale qui rend ta beauté monocorde et inutile. Au fond, tu n'es qu'un ciel mouillé, comme mes yeux, quand je pense à toi sans te mettre sur une carte postale ou dans une symphonie, mais en t'aimant, ce matin, de retour des villes où ça sent l'homme, tout seul dans un coin de la plage, et lisant avidemment le calendrier des marées, seule philosophie que je... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21-01-05

plus jamais ça !

  Si nous devons célébrer la mémoire des disparus dont la vie s'est éteinte à cause de régimes concentrationnaires, victimes du pouvoir Nazi, il ne faut pas oublier que rien n'a changé depuis tout ce temps...la barbarie a changé de maîtres, de visages, de "justifications" (peut-elle en avoir?), et continue de "régaler" des tortionnaires et d'humilier et d'assassiner des hommes.   " [...] Divisé en quatre quartiers, le camp Delta peut accueillir 1 000 personnes ; il comptait, lors de notre passage, 660 détenus de 42... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20-01-05

chronique d'un cauchemar annoncé...

La France va célébrer le 60ème anniversaire de la libération des camps nazis...sur le fronton desquels figurait cette maxime : "Arbeit macht frei" : le travail rend libre C'est une maxime qui convient à notre Homme Vedette de la politique, je veux parler de Nicolas Sarkozy, qui déclara au JT de France 2 (fevrier 1998)  "le travail ce n'est pas l'aliénation, le travail c'est l'émancipation" Si l'on se souvient qu'en Septembre 2004 (le 24/09) le monde dévoilait le résultat d'un sondage IFOP réalisé auprès des... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19-01-05

je suis ou je suis...

  Tout comme "to be or not to be "...ëtre ou suivre, that's the question !!  Après mon petit jeu avec les mots, en me baladant dimanche dernier, et la page du 17/01 qui s'en suivit, j'ai essayé, ensuite, de dégager le sens qu'a pu prendre cette question, dans un contexte précis. Et,  comme le temps était particulièrement mauvais hier sur nos côtes...(vents forts, mer grosse, agitée, pluies abondantes avec averses de grêle...), le courage m'a fait défaut pour aller affronter les éléments, quitte à passer à côté... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 17:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17-01-05

je pense, donc

- JE suis (me répond immédiatement une voix...venue des profondeurs ! ) - Ah! et je suis qui ? - MOI - JE suis VOUS ? - non, MOI c'est VOUS ! - mais comment ? je suis VOUS et MOI en même temps ! donc, VOUS et MOI, c'est le même sens... - mais enfin, vous perdez la tête, non ? - comment voulez-vous que je perde la tête, puisque JE suis ? La tête, c'est VOUS. - pas du tout, je n'existe pas... - alors, si vous n'existez pas, quand JE suis, il n'y a plus que MOI en tête...et dans ces conditions, à chaque fois que JE pense, je... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15-01-05

avis de grand frais...

Depuis que la guerre n'est plus "froide", un avis de grand frais souffle dans les relations Moscou-Washington, via Israêl et la Syrie. Cette hypothétique vente de missiles et de marériel de défense aérienne et anti-chars russes à la Syrie fait aussi des vagues. Combien de morts en puissance ? Mais prendre l'air offusqué parce que certains pays vendent des armes à d'autres laisse songeur, puisque presque tous les pays le font !!! Ce qui me gène, dans ce cas précis, c'est qu' une fois encore les interdits et le code de bonne... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14-01-05

l'histoire comme dans un livre

[...] "dans la nébuleuse de sociétés chapeautées par Foccart et Beaujolin, "barracuda" s'agite beaucoup au moment de la guerre du Biafra. Animée par Madame Ponchardier, femme du grand chef des "barbouzes" gaullistes (et ami des principaux protecteurs du Gabon: Maurice Robert, Jacques Foccart, Pierre Debizet), cette société qui porte le nom d'un poisson carnassier familier des eaux gabonaises semble être l'une des couvertures utilisées par Paris pour acheminer des armes au Biafra. Tous les moyens sont bons dans cette affaire. La... [Lire la suite]
Posté par vivianev à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]